Le judo

Entraide et prospérité mutuelle

JIGORO KANO, FONDATEUR DU JUDO

Le judo (柔道, jūdō, litt. « voie de la souplesse ») est un art martiale créé au Japon par Jigorō Kanō en 1882. Il est considéré comme sport de combat et sport olympique depuis 1964.

En 1920 Jigoro Kano (1860-1938) définit la philosophie de son art en deux maximes :

« Seiryoku zenyo » (la bonne utilisation de l’énergie)

ET

« Jita Kyoei » (entraide et prospérité mutuelles)

Jigoro Kano a écarté toutes techniques dangereuses des anciennes écoles d’arts martiaux qu’il a pu étudier pour en faire un système éducatif, à usage d’activité physique et morale pour la jeunesse.

Sa caractéristique la plus importante est de projeter, soit d’amener l’adversaire au sol et de l’immobiliser ou de l’obliger à abandonner à l’aide de clés articulaires et d’étranglements. Les techniques percussion ou frappes avec les différentes parties du corps ainsi que les armes traditionnelles font aussi partie du judo mais seulement sous la forme théorique appelé kata et ne sont pas autorisés ni en compétition ni même en pratique libre (乱取り, randori).

Exécution d’un Ō-uchi-gari.